Cannabis

Cannabis

Le chanvre indien, connu aussi sous son nom latin cannabis, est une espèce de plante de la famille des Cannabaceae.

Le chanvre fut très largement utilisé par le passé et il côtoie l'être humain depuis le néolithique. Il a toutefois peu à peu été interdit ou fortement réglementé au cours du xxe siècle en raison de ses propriétés psychotropes.

Le cannabis récréatif est considéré comme une « drogue douce », c'est-à-dire n'entraînant pas de dépendance physique, ou de décès par overdose contrairement à l'héroïne, l'alcool ou autres « drogues dures ». Le principal risque du cannabis est :

La possibilité d'une dépendance psychologique, c'est-à-dire la dépendance à l'effet procuré par la consommation, qui peut causer un repli sur soi pour les personnes psychologiquement fragilisées pour qui le cannabis représente un moyen de fuir la réalité.
CATÉGORIE
Perturbateurs / Hallucinogènes stimulants
NOM USUEL
Yamba
HISTOIRE
La marijuana vient du cannabis (ou chanvre indien), une plante originaire de l’Himalaya. En fait, on l’utilise depuis des millénaires en Orient, notamment pour la fabrication de cordage et de tissus ou comme médication.
APPARENCE
Elle se présente sous forme de feuilles, de tiges ou de fleurs séchées. Elle est fumée telle quelle ou mélangée à du tabac. Elle peut être roulée en cigarette, fumée à la pipe ou encore cuisinée (muffins, gâteaux).
FAMILLE
La marijuana est issue de la famille des perturbateurs, c’est-à-dire qu’elle agit sur les sensations et les perceptions de la réalité.
EFFETS
En dilatant les vaisseaux sanguins, la marijuana ou cannabis entraîne des rougeurs aux yeux. Elle diminue la quantité de salive et le taux de sucre dans le sang. Elle provoque donc une forte envie de manger. La marijuana détend et peut susciter la créativité. Elle active les neurotransmetteurs du plaisir et procure une sensation de calme.
RISQUES
Comme la cigarette, un usage régulier de la marijuana ou cannabis peut causer le cancer de la gorge et des poumons. Fumer un joint après avoir étudié en vue de l’examen d’histoire du lendemain matin n’est pas l’idée du siècle puisque la marijuana nuit à la mémorisation. Sa consommation augmente également les risques de crises chez les personnes souffrant d’emphysème ou d’asthme.
À ÉVITER
Comme pour toute drogue, il est contre-indiqué de prendre de l’alcool avec de la marijuana. Il faut surtout se rappeler que toute combinaison de drogues peut entraîner des complications importantes car les effets s’additionnent sans que la personne s’en rende vraiment compte!

Comments are closed.