Cocaïne

Cocaïne

La cocaïne est un alcaloïde extrait de la coca. Puissant stimulant du système nerveux central, elle est aussi un vasoconstricteur périphérique.

La cocaïne se présente le plus souvent sous la forme d'une poudre blanche et floconneuse, plus rarement sous forme de cristaux. La cocaïne (ou chlorhydrate de cocaïne de son nom scientifique) qui alimente le trafic clandestin est la plupart du temps coupée - « allongée » - dans le but d'en augmenter le volume, avec des substances diverses telles que le bicarbonate de soude, le sucre, le lactose ou divers autres produits pharmaceutiques et parfois avec du verre pilé. Ces produits de coupe sont susceptibles d'en accroître les dangers par une potentialisation des effets ou par une interaction entre deux produits.La poudre vendue sur le marché clandestin comme étant de la cocaïne n'en contiendrait en fait que 3 à 35%.

La cocaïne est considérée comme le premier psychotrope illicite ayant donné lieu à un trafic organisé mettant en place les stéréotypes de ce type de marché soit le fournisseur (futur dealer) et la pratique du coupage. Elle est également utilisée à des fins de dopage. Plusieurs conventions se tiennent sous l'égide de l'ONU afin de la combattre.

La cocaïne sera progressivement interdite dans la plupart des pays à mesure qu'ils adaptent leur législation propre et classée comme stupéfiant.
CATÉGORIE
Stimulants majeurs
NOM USUEL
Coke, poudre, coco, coca, snow
HISTOIRE
Elle est extraite des feuilles du coca, un arbrisseau cultivé en Amérique du Sud, en Indonésie et dans l’est de l’Afrique.

Anciennement et parfois encore aujourd’hui, les peuples qui cultivent le coca s’en servent comme plante médicinale, drogue stimulante, objet de rituel ou chique à mastiquer.
APPARENCE
La cocaïne se présente habituellement sous forme de poudre blanche. Elle est reniflée, injectée par voie intraveineuse ou fumée.
FAMILLE
La cocaïne fait partie de la famille des stimulants majeurs, c’est-à-dire qu’elle procure une sensation d’énergie et de performance.
EFFETS
La cocaïne provoque une contraction des vaisseaux sanguins, une irrégularité du rythme cardiaque et de l’hypertension artérielle.

Elle procure une euphorie et donne une impression de puissance. La personne qui en consomme ne ressent plus de fatigue, plus d’appétit et plus de douleur.

Après cette sensation euphorisante, elle passe à une période d’anxiété avec une sensation de malaise.
RISQUES
La cocaïne, comme beaucoup d’autres drogues, est parfois mélangée à d’autres substances qui peuvent être dangereuses et dont la nature n’est pas toujours connue. La cocaïne risque de créer rapidement une dépendance.

Elle peut effectivement donner envie à certains de renifler une autre « ligne » (dose) pour éviter de vivre le creux de vague qui s’en suit. Mais plus la consommation augmente, plus l’anxiété augmente. C’est comme en mer : plus les vagues sont hautes, plus les creux sont profonds. Pas facile de surfer là-dessus!

En consommant régulièrement de la cocaïne, une personne peut développer des troubles psychologiques, des délires, des hallucinations ou des crises de panique.
À ÉVITER
La cocaïne devient dangereuse quand elle est mélangée à un dépresseur tel que l’alcool ou l’héroïne.

Il est encore plus dangereux de mélanger la cocaïne avec une autre substance, comme l'ecstasy, car le mélange des deux est complètement imprévisible; il y a donc risque de surdose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *