Qui sommes nous?

Depuis 1963 le Sénégal a commencé à élaborer des stratégies de lutte contre l’abus et le trafic illicite des drogues, en adoptant une loi qui réprimait alors la culture, la distribution, la production, la vente et la consommation de chanvre indien. Cet effort s’est traduit plus tard par une plus grande prise en charge, par les pouvoirs publics, les ONGs et les associations communautaires de base, des innombrables méfaits engendrés par l’usage des drogues, et par la création en 1965 d’une Commission Nationale des Stupéfiants.

Avec la forte mobilité humaine, liée au développement des moyens de transport et de communication, exacerbée par la mondialisation, caractérisé par l’augmentation des migrations internationales et la diversification des échanges internationaux, le Sénégal a connu une introduction progressive et massive d’autres types de drogues dites synthétiques ou semi synthétiques dont, entre autres, l’héroïne, la cocaine et certains médicaments tranquillisants.Cette nouvelle donne a emmené les autorités a réadapter au contexte actuel le cadre juridique (code des drogues) et institutionnel.

Ainsi a ete créée le Comité Interministériel de Lutte contre la Drogue (CILD) en 1992 par le decret 92-1217, placée sous l’autorité du Ministre de l'interieur, le CILD est chargé d’animer et de coordonner les actions de l’Etat en matière de lutte contre les drogues pour assurer le maximum de résultats, notamment pour réduire la consommation de drogues et doter les services de l’Etat concourant à la lutte, des moyens conséquents et des structures appropriées.

Organisation

  • Secrétariat particulier
  • Division Communication et Formation
  • Division de la réduction de l’offre et de la criminalité transnationale organisée
  • Division de la réduction de la demande